Nouvelles

Se remettre en mouvement pour une meilleure santé mentale et physique

Des personnes vivant avec des troubles de santé mentale bénéficient d’un encadrement personnalisé dans un centre sportif à Granby

Sante mentale Complexe medico-sportif EvolutionEn plein confinement pandémique, Emmanuelle Boisvert, une éducatrice spécialisée en santé mentale de la Haute-Yamaska, a réfléchi avec ses collègues à des moyens de faire bouger les personnes suivies pour un trouble de santé mentale modérée à sévère.

Leur idée d’entraînements dans un gym, permettant d’améliorer sa santé physique mais aussi mentale, est proposée à leur gestionnaire Pascale Dumais qui en fait part à la Fondation du Centre hospitalier de Granby. Celle-ci encourage de nombreux projets favorisant la santé mentale depuis 2017, et un de leurs donateurs, Guylaine Lachance, propriétaire du Complexe médico-sportif Évolution, embarque sans hésiter.

Le projet pilote prend alors forme, et dès l’automne, une dizaine d’usagers ont pu bénéficier d’un encadrement personnalisé par une des kinésiologues du Complexe en plus des cours de groupes (lorsque les mesures sanitaires le permettaient). Vu son succès, le projet se poursuit cet hiver et sera reconduit à la prochaine session.

« Il faut savoir que pour cette clientèle, ces ateliers permettent plus que de retrouver la forme. C’est un tremplin pour « se remettre en mouvement », s’engager à participer de façon assidue, retrouver de saines habitudes de vie et briser l’isolement. Ces activités favorisent également la déstigmatisation de ces usagers en santé mentale, puisqu’ils se sentent bienvenus dans un lieu où tous et chacun s’entraîne. », mentionne Pascale Dumais, chef de service en santé mentale pour le RLS de la Haute-Yamaska et La Pommeraie.

« Le but visé est de les accompagner dans leur processus de rétablissement en leur offrant l’occasion d’explorer de nouvelles méthodes pour prendre soin d’eux. Le développement de la confiance en soi, la reprise de pouvoir sur sa vie et la création de liens sont des retombées positives en partie redevables à l’engagement de l’équipe d’Évolution et à notre partenariat étroit. Nous mettons tout en place pour garder les participants à l’aise et motivés. », explique Emmanuelle Boisvert.

De son côté, la kinésiologue attitrée au projet, Caroline Clément, est enchantée de pouvoir partager les bienfaits de l’entraînement et d’un mode de vie sain avec les participants. « Je suis ravie de pouvoir contribuer à la progression de ces personnes afin d’atteindre leurs objectifs personnels. C’est très valorisant d’un côté comme de l’autre et c’est fait dans le plaisir, sans jugement. ».

Deux participants, Linda et Marquis, peuvent témoigner des bienfaits de ce projet sur leur vie.

« La médication m’a fait prendre beaucoup de poids et ça me complexait. Après peu de temps, grâce au suivi avec Caroline, je vois déjà des résultats. J’ai aussi un meilleur moral et je me sens reposée après l’entraînement. », indique Linda Filion. Pour sa part, Marquis avait déjà un intérêt pour l’exercice alors il a été facile d’intégrer ces activités à son horaire. Il apprécie d’avoir accès aux équipements et de rencontrer d’autres personnes.

Suzanne Surette, directrice générale de la Fondation du Centre hospitalier de Granby, croit que cette initiative est un bel exemple de collaboration entre les donateurs, les services cliniques et les partenaires locaux qui ont à cœur la santé mentale de leur communauté. « Il démontre qu’ensemble, nous avons un impact direct sur la vie des gens en leur créant une expérience positive et constructive. »

 

 

Nouvelle précédente
2e édition : Mange d’la cabane pour ta Fondation
Nouvelle suivante
Se donner les moyens de sauver des vies amasse plus de 140 000 $
Menu